Image: Ton fauteuil veut te tuer. Debout !

Ton fauteuil veut te tuer. Debout !

par le dans Ergonomie
Environ 7 minutes de lecture

Couché, Assis, Couché. N’est-ce pas notre vie ?

Si on compare à l’échelle d’une journée complète, le temps qu’on passe debout est infime comparé aux autres positions.

Effectivement, ceux qui prennent les transports en commun aux heures d’affluence, passent un peu plus de temps debout que nous autres.

Par contre dès qu’une place se libère quel est notre réflexe ?

Pour la plupart d’entre vous, habitants du monde moderne, une fois arrivés à votre poste de travail, c’est votre fauteuil ou chaise qui, face à votre bureau, vous reçoit et vous accompagne paisiblement jusqu’à la fin de votre journée.

Si tu as lu mon premier article de cette série, tu l’auras compris, Ton Bureau veut te tuer.

Et si je te disais que ton siège est une des armes que ton Bureau utilise pour t’anéantir ? T’y croirais ?

As-tu déjà ressenti des douleurs, ou raideurs au niveau du cou ? Peut-être au bas du dos ?

Oui ? Mince, le processus est déjà lancé, il faut faire vite.

«Pourquoi ?», pourquoi prendre mon temps pour parler de ce sujet ? Le confort, l’ergonomie au travail, au bureau ?

Tout simplement parce que j’ai pu constater en observant les générations précédentes, mon entourage, mes parents et grand-parents en l’occurence, que le confort, le plaisir, le bonheur étaient pour eux des accessoires, venant après le dur labeur du travail.

Surement un schéma de pensée hérité de leurs aïeuls, passant leurs journées à l’usine ou dans les champs.

En 2018, je penses qu’il est temps de changer cette ère. Le travail est un choix, notre vocation est un choix et nous avons la chance de vivre dans un système où on peut encore dire «Stop, je ne suis pas à l’aise, je préfères ceci, cela…»

Nous avons tous au moins un proche souffrant d’une hernie discale, a cause du travail et de la mauvaise posture adoptée et oubliée pendant des années.

Nous avons tous un proche ou plus opéré à une ou plusieurs reprises du canal carpien, à cause d’un travail manuel répétitif, dont la fatigue en fin de journée est banalisée car “il faut bien se nourrir”.

Combien de personnes âgées connaissez vous qui n’ont pas besoin de canne, qui marchent le dos bien droit et sont heureux du déroulement de leur “fin de vie active” ? Peu, très peu, trop peu.

J’aimerais vous éviter de passer par les mêmes chemins douloureux que vos parents, grand-parents. Vous éviter les opérations, les injections, les cachets et les infirmières à domicile (même si elles sont très gentilles).

Si par ces lectures vous pouvez prendre conscience d’un détail, l’améliorer et grâce à l’effet cumulé, vous éviter souffrances et tristesse dans 10, 15 ou 30 années. Je ne pourrais être plus heureux.

Réglages

Passes-tu plus de 2h assis, dans la journée ?

Dans ce cas, il te faut quelque chose de réglable, TU es l’élément important de ton espace de travail. Tu dois l’adapter à toi-même, et non l’inverse.

Osez parler confort.

Si ton bureau est fixe (non réglable en hauteur), ton clavier et ta souris doivent être tes points de référence. En gros, tu dois régler votre assise par rapport à leur utilisation.

Le but c’est qu’en étant assis avec tes mains sur ton clavier, tes avant-bras soient le plus parallèles au sol que possible. Épaules relâchées, tes mains doivent être dans la continuité de tes avants-bras.

Pour cela il faudra, soit utiliser les repose-bras de ton fauteuil, si il en a (et les régler eux aussi).

Soit avancer ton clavier suffisamment pour qu’une bonne partie (plus de la moitié) de tes avant-bras puissent reposer sur le bureau.

T’inquiètes, si en faisant ça tes pieds ne touchent pas le sol, il suffira de corriger la hauteur avec un repose pied (tout objet pouvant supporter tes pieds fera l’affaire).

Pour les jambes, le mieux est que les hanches soient un niveau au dessus des genoux. Le plus reposé possible.

Mesdames, les talons hauts, sont aussi pratiques debout qu’assis (c-à-d pas pratique, du tout). Si vous passez la majeure partie de votre journée assises. Il serait judicieux d’avoir une paire de chaussure pour le “bureau”.

Perso, je suis régulièrement en chaussettes sous mon bureau. À quoi bon garder des chaussures si on marche pas ?

Pour le dos, le but n’est pas d’être le plus droit possible. On va plutôt parler de support. Si ton dossier est réglable en hauteur, il faut que l’appui lombaire soit au niveau de tes lombaires (bas du dos). Oui, ça parait logique mais ce n’est pas souvent le cas dans la pratique.

Ensuite viendra le réglage de l’inclinaison pour que ton dos soit soutenu, dans une position neutre. Ni trop “couché”, ni trop droit ou incliné vers l’avant pour que ce soit confortable et productif. (La sieste c’est pour plus tard).

En parlant de repos, l’une des clés à retenir pour résister aux attaques de votre bureau, réside dans les pauses répétées.

Oui, je sais que tu as beaucoup de boulot (regarder toutes les vidéos sur facebook, c’est énorme). En plus tes supérieurs attendent du résultat.

Mais est-ce que t’es obligé d’être assis non stop devant ton écran pour être efficace ? J’en doute fortement.

Il existe une technique que j’aime beaucoup et avec laquelle j’ai de très bons résultats. c’est la technique POMODORO.

En bref, elle consiste à enchainer des périodes de 25 minutes (max.) de travail sans distractions, et des périodes de pauses de 5 à 15 minutes.

Il suffit de programmer une alarme à chaque période et se forcer à tout lâcher quand elle retentit.

Cette méthode me permet d’associer l’efficacité et le confort.

Mon cerveau est bien plus efficace sur de petites périodes de concentration, et en changeant de position régulièrement le corps reste dynamique.

Et nous méritons tous un corps dynamique.

Pendant ces 5 à 15 minutes de pause, se lever et marcher est une très bonne idée, cela permet aussi de reposer les yeux en quittant l’écran du regard.

Si on peut sortir même quelques secondes prendre 1 ou 2 rayons de lumières naturelle, c’est encore mieux.

Tu peux aussi pratiquer quelques étirements, épaules, cou, jambes et dos. Je te laisse essayer ceux que tu peux faire sans déchirer ton pantalon shino super slim, ou finir en vidéo sur l’intranet de la boîte.

Dans cet article j’aurais parlé de ton fauteuil de bureau, car c’est l’élément d’assise le plus commun. Il existe aussi d’autres moyens de travailler sur l’ordinateur.

Debout

Oui c’est possible et recommandé toujours pour le côté dynamique.J’ai remarqué que je suis plus actif en position debout. Associé à la technique Pomodoro et j’enchaine les tâches à vitesse grand V.

Il y a aussi d’autres types d’assises, comme

Les grosses boules gonflables (de yoga)

Qui permettent de conserver du mouvement même en étant assis. Utilisée de la bonne manière évidemment, car la hauteur d’assise étant réduite il faut adapter le poste de travail en conséquence.

Les sièges dits “genoux”

Une position proche du pilote de moto GP. Le principe est d’équilibrer le poids du corps entre les fesses et les genoux, conseillé pour ceux qui ont déjà des problèmes lombaires. Elle peut surement permettre de les éviter. La position, aide à garder le dos droit et dynamique encore une fois.

Il est aussi possible de t’installer autre part qu’à un bureau. Un hamac, un pouf, ou au sol si ça te chante.

Je t’encourage, pour finir, à OSER.

Oser essayer, oser demander, oser remettre en question les choses que l’on trouve normales et obligatoires.

PS: Si cela fait 10 ans que tu as le même fauteuil de bureau, laisse le se reposer, achètes-en un nouveau, meilleur.

Le prix sera toujours inférieur à celui de la vie. Ta vie.

Merci pour ton précieux temps.